Guylaine Raphanaud, Naturopathe

Lors de la première soirée Id'Pro, j'ai rencontré Guylaine Raphanaud, Naturopathee à Vichy. Nous avons sympathisé, pris contact sur Facebook et je lui ai proposé de faire une interview pour mieux faire connaître son activité.

Je suis donc allée à son cabinet situé 10 rue du 4 septembre à Vichy. Un cabinet , comprenant une salle d'attente très cosy et son bureau où l'on est envahi par une douce odeur d'huiles essentielles. Une table de massage complète la pièce.

Bonjour, Guylaine, peux-tu nous décrire ton parcours professionnel ?

Bonjour, j'ai, d'abord, obtenu un BTS dans le tourisme (vente-accueil) et travaillé dans l'aviation civile  (Air inter et Air France). Ensuite, j'ai trouvé un poste de commerciale dans une centrale d'achat de produits de haute technologie de biens de consommation. Voulant élever mes enfants, je me suis arrêtée 8 ans.

Mon mari et moi avons voulu nous installer en Auvergne pour travailler ensemble et gérer un magasin franchisé de biens de la maison pendant 3 ans.  Je me suis ensuite tournée vers les produits soins de beauté, j'avais une approche différente des clients. Ca m'a permis de réfléchir à vivre quelque chose de plus vrai dans la relation avec la clientèle. Mais ce n'était pas encore parfait.

Je me suis donc tournée vers la formation en naturopathie, que j'ai effectuée en région parisienne, en 2011 pendant 14 mois. J'ai été certifiée en juillet 2012 après avoir fait de nombreux stages.

En janvier 2013, j'installais mon cabinet à Vichy.

Et qu'est-ce qui t'a poussé à créer ton entreprise, tu aurais pu être salariée ?

Je n'avais pas envie du statut de salariée. Pendant ma certification et par la suite, je me suis j'ai d'abord exercée sur mon entourage, mes amis. ils ont apprécié mes soins et quand j'ai dit que j'allais m'installer, ils m'ont suivie.  Ça a été mon premier cercle de clientèle.

Quelle philosophie prônes tu à travers ton activité ?

La naturopathie, c'est d'abord de la prévention, garder une hygiène vitale, c'est un mode de vie tourné vers la nature. C'est aussi un ensemble de méthodes qui visent à stimuler la guérison d'une personne par le naturel (phytothérapie, aromathérapie, sophrologie, reflexologie plantaire, etc...) Il s'agit d'agir avant la maladie.

Quelles prestations proposes-tu ?

Je propose, dans un premier temps, un bilan vital de la personne, de son environnement, de son hygiène de vie, de sa psychologie. Je pose beaucoup de questions détaillées. Il faut établir une relation de confiance avec le consultant (ou patient). Il doit être acteur de sa propre santé, de sa guérison.

Je donne aussi des conseils en aromathérapie (huiles essentielles), en phytothérapie (décoctions, tisanes, cataplasmes,...)

Je fais aussi :

  •  des massages shiatsu (basé sur les 12 points méridiens, pression sur les points). Cela a une action stimulante sur le système qui nous gère.
  • des massages aux huiles essentielles.


Je propose des consultations en : 
  • hygiène alimentaire
  • travail sur le sommeil
  • travail sur le stress
  • de la reflexologie plantaire (pression, équilibré, tous les systèmes endocriniens, respiratoires).
  • thérapie florale (fleurs de bach)
Un bilan vitale dure de 1h à 2h30, une thérapie 45 minutes à 1h.


Comment se déroule ta relation avec les consultants ?

Il s'agir d'établir une relation de confiance entre le consultant et moi. Je dois le réassurer, lui expliquer l'accompagnement. Le patient doit avoir une part active dans sa thérapie

Et ta relation avec des partenaires ?

Je n'ai pas de partenaires mais quelques fois des médecins, d'autres thérapeutes me propose à leur client.C'est un métier où il faut agir en tout humilité, rester à sa place. Il faut être un support, comme une béquille.

As-tu rencontré des difficulté à la création de ton activité ?

Non, je n'ai eu aucune difficulté car je me suis appuyée sur un cabinet comptable qui a fait toutes les démarches pour moi.

Et, en ce qui concerne la création de ton site, de quelle façon t'y es-tu prise ?

Je voulais que mon nom de domaine m'appartienne et je me suis renseignée auprès d'un ami. Il m'a proposer d'essayer Wordpress et j'ai tout de suite adhéré. C'est une plateforme très facile d'emploi.

Je crois qu'un naturopathe n'a pas le droit de faire de publicité, alors comment agis-tu pour ta communication ?

Oui, un naturopathe n'a pas le droit de faire de publicité. J'ai donc mon blog pour mes articles informatifs et je donne des séances d'informations bi-mensuellement (durée d'environ 45 minutes, quelques fois un peu plus). Les gens prennent connaissance de ces séances par le bouche à oreille. Il s'agit d'information sur des thèmes généraux. Il y a ensuite à la fin de ces séances, des débats qui s'instaurent. Ce genre de séances permettent aux personnes de sortir de leur isolement

J'ai aussi des demandes d'associations pour des interventions auprès de leurs adhérents sur des thèmes précis comme l'aromathérapie. 

En plus de mon site, j'ai une page Facebook où je poste mes articles et où je donne les dates de mes séances d'information.

Je participe aussi de temps en temps à des forums en ligne pour donner quelques conseils.

Quels sont tes projets pour 2014 ?

Pour 2014, j'aimerais proposer de plus en plus de séances d'information, augmenter ma patientèle.

Je souhaite aussi me former à des thérapies nouvelles (gemmothérapie), voir la naturopathie autrement.

Si tu avais des conseils à donner à une future naturopathe, ça serait lesquels ?

Je lui dirais de bien préparer son installation, de faire une étude de marché, de regarder les thérapeutes qui sont dans son secteur, bien préparer ses tarifs (regarder ceux de la concurrence). Il faut aussi faire attention de choisir le bon statut juridique. Moi, j'ai choisi celui de la profession libérale.

Il faut aussi choisir une bonne assurance professionnelle qui couvrira toutes les thérapies..

Et enfin, il ne faut pas accepter tout et n'importe quoi et surtout garder ses convictions.

On apprend plus de nos patients que pendants nos études. La nature humaine est généreuse.


Guylaine, je te remercie de m'avoir accordée cette interview. J'ai beaucoup appris sur ton métier et l'on sent quand tu parles de celui-ci, de toute la passion que tu essaies de transmettre aux autres.

La semaine prochaine, vous retrouverez une interview de Sandrine Le Digarcher de Louer pour Bébé. Alors restez connecté !!


S'abonner au blog